EN FR
Les mots du clic Boutique
MENU

EXPOSITION LE FLEUVE ET SON ÎLE

  • Ateliers de pratique dans l'exposition

DOSSIER PÉDAGOGIQUE COMPLET

TÉLÉCHARGER

Exposition produite dans le cadre de la Résidence 5 Étoiles, soutenue par le Ministère de la Culture dans le cadre du dispositif Capsule.

Avec le soutien de la DRAC Grand Est, la Région Grand Est et la Ville et Eurométropole de Strasbourg.

Avec l’accompagnement de L’Imagerie dans le cadre du dispositif “Contre vents et marées”, soutenu par la Région Bretagne en collaboration avec a.c.b – art contemporain en Bretagne.

 « Je viens du continent. J’ai traversé le fleuve, plusieurs fois, accompli le voyage initiatique. Traverser le Rhône à Givors, c’est traverser un océan et entrer en terre nouvelle. […] Givors, fût un temps, a produit des rêves de fondation, des fantasmes de renouveau, de recréation du monde. Certains sont venus de loin pour s’y installer. Car cette île est le lieu de tous les possibles. Elle est un point d’ancrage pour ceux qui l’habitent et la vivent. Faire comme à Givors, c’est faire son île. » Léonie Pondevie, mai 2021.

Le Fleuve et son île  est une exposition produite dans le cadre de la Résidence de création 5 Étoiles portée par Stimultania à Givors (69), dont Léonie Pondevie fut lauréate en 2021. Pendant deux mois, l’artiste a sillonné la ville et ses cours d’eau, partant à la rencontre des espaces et des usagers, s’imprégnant de la mémoire d’une ville, de son passé industriel, son rapport à la nature et aux histoires humaines. L’exposition raconte les conquêtes et les illusions, l’aventure des orpailleurs, les fritures d’ablettes et les territoires contaminés, le cri du milan noir et le frémissement de l’autoroute. Les images de Léonie Pondevie, romantiques et picturales, entraînent le visiteur dans une contemplation enchanteresse.


ATELIER “LUMIÈRE ET MOUVEMENT D’EAU”

 DURÉE 1H15 / À PARTIR DE 4 ANS

Après une visite commentée orientée, entre autres, autour du fleuve, de sa présence chargée d’histoires et de poésie, de l’esthétique de l’eau, de la faune aquatique repérée par Léonie Pondevie, cet atelier permet aux élèves d’expérimenter la technique du lightpainting.

Ils abordent ainsi les grands principes de la photographie (le rapport à la lumière, les caractéristiques de l’appareil – diaphragme, vitesse etc.) tout en laissant libre cours à leur imagination et à leur dextérité.

Les missions :

– Tracer au lightpainting les mouvements de l’eau, les vagues, les tourbillons, les débordements, les inondations.

– Esquisser des poissons réels ou imaginaires, allant jusqu’à la chimère, la bête des profondeurs, le monstre.

En parallèle, les élèves imaginent, décrivent, dessinent les bêtes aquatiques ou terrestres que l’on trouve dans les profondeurs ou les berges d’un fleuve plus proche de leur environnement, le Rhin.


ATELIER “UN LONG FLEUVE TRANQUILLE”

 DURÉE 1H15 / À PARTIR DE 11 ANS

Après une visite orientée, entre autres, autour du lien entre le fleuve, la ville et les humains, ainsi que les problématiques environnementales sous-jacentes, les élèves sont invités à livrer des témoignages sur leur propre lien au fleuve qui coule non loin, le Rhin, et composer des photographies mises en scène avec « éléments perturbateurs » en écho à certaines images de Léonie Pondevie.

Cet atelier a pour objectifs de tester la technique photographique du studio, la mise en scène, la séquence photographique et d’initier des questionnements sur l’environnement et l’impact de l’urbanisation.

Les missions :

– Produire une courte séquence photographique avec éléments perturbateurs au sein d’un studio photo placé au cœur de l’exposition.

– Témoigner via un travail de mémoire et d’écriture où chaque élève est invité à partager une histoire liée au Rhin, de préférence sur les berges strasbourgeoises.

Les images, transmises a posteriori de la visite-atelier, pourront servir de base pour prolonger des discussions autour de l’histoire du fleuve, du rapport à l’eau, de l’environnement et de la pollution etc.