EN FR
Boutique
MENU

Résidence en cours

Delphine Gatinois

  • RÉSIDENCE DE CRÉATION

24/08/2021 - 30/06/2022

Givors

Résidence de 8 semaines (périodes à venir).

 

Résidence soutenue par le Ministère de la Culture dans le cadre du dispositif Capsule.

Avec le soutien du gîte Un olivier dans les étoiles.

Lauréate de l’appel à projet 2021, Delphine Gatinois, artiste photographe et plasticienne vivant à Troyes, part à la rencontre du club des sauveteurs-jouteurs de Givors pour un projet autour d’une pratique sportive emblématique, présente sur le territoire depuis de nombreuses années.

“Givors détient une méthode de joute dite givordine et un club de sauveteurs dans lequel il est question de joute nautique mais aussi de water polo, de barque et de natation. Ce n’est pas le rapport à l’eau qui m’appelle. Si la pratique de la joute nautique induit ce rapport à l’eau, je voudrais la déplacer sur la terre ferme, l’observer et la prolonger hors de son élément usuel et habituel. Je voudrais la recontextualiser par un travail photographique mis en scène où chaque étape sera pensée et travaillée en amont.

Ce travail s’inscrit dans la suite de mes recherches où la tradition et le folklore détiennent une place importante. Ici, dans la joute nautique, les notions de duel, d’affront et de querelle m’intéressent pour leurs langages corporels. Il y a dans cette pratique un trouble et une complémentarité entre le sport et la tradition – le sport associé à une dimension du jeu et du spectacle. J’aimerais chercher autour des lisières et des porosités entre ces différentes catégories.”

Delphine Gatinois souhaite ainsi explorer plusieurs pistes, déployant des couches autour de son sujet qui l’amèneront sur des terrains divers et encore inconnus : les apparats, les objets, en tant que tels mais aussi dans ce qu’ils entraînent comme gestes ; les postures, la tension dans lequel le corps est maintenu, puis le relâchement, l’abandon et la chute.


Née en 1985, Delphine Gatinois vit et travaille entre la Champagne et l’Afrique de l’Ouest. Elle mène plusieurs résidences de création au Mexique. Cette mobilité entre divers lieux fonde sa création. À la dimension sociale de ses recherches, elle associe une approche photographique transversale : elle chorégraphie des images et réalise des sculptures photographiques. Elle est lauréate du prix Mécènes du Sud en 2018 et la même année du Prix de la Nuit de l’Instant à Marseille.