EN FR
Boutique
MENU

L’aventure et l’abri

Marion Bornaz et 97 enfants

  • CRÉATION ARTISTES / PUBLICS

03/05 - 29/06/2021

Paladru

Photographies réalisées par 97 élèves de quatre classes de la petite section au CM2.

Intention artistique pensée et menée par Marion Bornaz, photographe.

Temps de création mené sur une semaine et demi en mai 2021.

Avec Florence Launay, Chrstiane Chanove, Delphine Bancs-Ruf, Nathalie Dupont.

À l'école Le Bourg, Villages du lac de Paladru (38).

Intervention portée par Stimultania Pôle de photographie en partenariat avec la DSDEN de l'Isère.

Soutenue par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, et l'école Le Bourg.

Pour cette nouvelle intervention dans les écoles d’Isère portée en partenariat avec Emmanuel Burlat, conseiller pédagogique musique et arts visuels du département, Stimultania invite la photographe lyonnaise Marion Bornaz. Au moment de la rencontre, Stimultania expose à Strasbourg “Montagnes (du Liban au Kenya)”, habité par des réflexions autour des notions de grandeur, de beauté, de nature mais aussi de fragilité et de disparition. Des mots qui résonnent dans le travail développé par Marion Bornaz, images prises sur le vif où lumières, corps, matières, paysages jouent avec les émotions et le sensible.

C’est donc avec tout cela, au milieu d’une situation sanitaire encore délicate, que l’intervention se met en place en début du mois de mai. L’intention a été pensée par l’artiste, les enseignantes et les enfants sont prêts. Mais voilà qu’une pluie battante déferle sans discontinuer et bouscule les plans initiaux.

Pas de quoi arrêter la photographe qui, très vite, s’adapte : en lieu de balades, parcours et mises en scène dans les bois il y aura construction de cabanes dans le gymnase avec les moyens du bord, récolte de bouts de nature dans la cour de récré, portraits inspirés sur fond de ciel gris et recherches formelles dans les interstices des bâtiments. Chaque classe aura son projet – son aventure et son abri – reliés les uns aux autres par le regard de la photographe.

Les images sont d’une grande finesse. Elles trouvent leur finalité au sein d’un ensemble de grandes affiches aux destinations variées : distribués à chaque enfant qui pourra l’afficher au mur, exposés à la mairie à la vue des habitants, et aussi minutieusement pliés pour se glisser dans des enveloppes déposées dans les boîtes aux lettres des voisins – missives artistiques secrètes qui s’invitent chez les gens.


Après un premier parcours dans la conduite de projet culturel, Marion Bornaz développe depuis 2016 un travail photographique d’auteure traversé par la question du sensible. Elle passe par l’école de photographie contemporaine Bloo à Lyon en 2014 et continue sa trajectoire autodidacte en confrontant sa pratique lors de workshops aux côtés de M. Ackerman, S. Charpentier (collectif Temps Zero), Olivier Culmann (Tendance Flou) ou encore Patrick Le Bescont des éditions Filigranes. Elle travaille régulièrement avec le secteur culturel pour des travaux de commande et assure les unes du magazine LGBT Hétéroclite pendant deux ans. Elle remporte le premier prix Fisheye x Fuji en 2017 et suis au cours de l’année 2018 un workshop d’un an avec Ljubisa Danilovic et Sabrina Biancuzzi. Elle est présélectionnée en 2018 et 2020 pour le prix Mentor (session Lyon). Suite à la formation Photographe Intervenant dispensée par le réseau Diagonal, elle propose des projets d’intervention artistique lui permettant de poursuivre l’exploration de différents champs de la photographie. Elle est sélectionnée en 2019 par le centre culturel du Rize à Villeurbanne (69) pour sa première résidence d’artiste durant laquelle elle mène un travail participatif sur le territoire. En septembre 2020 sort le projet Une forêt, travail d’édition accompagnant le récit de Jeanne Beltane sur le processus de résilience des attentats du 13 Novembre.