EN FR
Boutique
MENU

Givors t’adore

Joseph Gallix et 8 adultes allophones en insertion professionnelle

  • CRÉATION ARTISTES / PUBLICS

17/06 - 21/06/2019

Givors

1440
Yvette les pieds dans l’eau © Samira avec Joseph Gallix

Photographies réalisées par Samira ANNAG, Feriguez ASAAD, Almatar KANTE, Ridha GUEFASSA, Lahouaria MOUHNARI, Yvette POSSET, Pawel SOKOLOWSKI, Mina ALAM et Margot FERRI, stagiaire à Stimultania

Intention artistique pensée et menée par Joseph Gallix, artiste photographe

Temps de création mené sur une semaine en juin 2019.

Avec Sylvie Singh, formatrice au CEFI et Sandrine Pigeot, conseillère à la mission locale.

À Stimultania Givors et dans l'espace public.

Restitution le 18 septembre 2019.

 

Intervention portée par Stimultania Pôle de photographie.

Mise en place grâce au dispositif Entre les images porté par le réseau Diagonal avec le soutien du ministère de la Culture.

Intervention inscrite dans le cycle Faire faces mené par Stimultania sur la ville de Givors, soutenu par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, par la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre du FIACRE et par le CGET dans le cadre des actions adultes-relais.

Joseph Gallix a côtoyé, pendant une semaine, un groupe d’adultes en apprentissage du Français et en insertion professionnelle, engagés dans cette expérience de manière volontaire. Ils ne se connaissaient pas et ont relevé un défi : créer une œuvre commune, principalement photographique, sur un temps donné, dans un contexte défini — Givors.

Durant cinq jours, ils ont suivi le même protocole : se rassembler autour d’une table, prendre un café ou un thé, piocher les lieux et les thèmes de la journée, puis traduire, discuter, philosopher et finalement sortir et photographier. Ainsi, ils sont allés à la rencontre d’espaces, urbains et naturels, d’hommes et de femmes, habitants et travailleurs de la ville. Ils se sont laissés porter, ouverts à ce qui s’est offert à eux, évoluant dans un décor familier mais nouveau.

Ils ont constitué un ensemble d’images conséquent, qui raconte une expérience collective. En filigrane, c’est aussi la ville que l’on perçoit, cette ville qu’ils habitent depuis plus ou moins longtemps et qu’ils ont appris à connaître.


Production : livre Givors t’adore, format fermé : 23×33 cm, 166 pages, édité en 50 exemplaires, distribué aux participants et aux partenaires, imprimé par Ott Imprimeurs/Printot&Ixo Wasselonne, consultable à Stimultania Strasbourg et Givors.


Joseph Gallix, né en 1991, vit en Bretagne. Auteur photographe formé à l’École Cantonale d’Art de Lausanne, il développe une œuvre engagée et sensible, entre documentaire et œuvre plastique. Résolument tourné vers l’humain, dont il se fait l’observateur discret mais plein d’empathie, Joseph Gallix questionne l’absence et la perte – d’un être, d’un logement, d’un travail. Pas de dramaturgie excessive, son approche est douce et s’attarde sur ce qui vit, ce qui lutte. Une nature foisonnante autour de Robert qui a perdu Denis (série Darling Darling) ; des sourires sur les visages de ceux qui survivent dans des cabanes de jardins ouvriers abandonnés (Leman trouble) ; des ouvriers de Goodyear à Amiens qui luttent, et vivent et rient alors que leur emploi est en péril (Le combat continu).