EN FR
Boutique
MENU

Covid-19, souvenirs et horizons d’artistes

ÉPISODE 15 – DELPHINE GATINOIS

  • Podcast

06.10.2020

  • EN LIGNE

1123

DÉCOUVREZ TOUTE LA SÉRIE
DE PODCASTS

ÉCOUTER LES ÉPISODES PRÉCÉDENTS

Entretien : Bruna Gaertner
Montage : Juliette Hesse

Cet entretien est tiré d’une conversation enregistrée en visioconférence.

J’ai voulu devenir le plus petit agriculteur du monde.

Delphine Gatinois

Delphine Gatinois est née en 1985 à Reims. Elle se forme à l’Ecole d’art d’Epinal puis à celle de Metz. Elle fonde sa création par des immersions dans de nouveaux contextes.« Dans sa mobilité, Delphine rassemble des lieux multiples et des réels épars. La création de chaque œuvre, toujours, commence dans un lieu, continue dans un autre. Pour s’enrichir quelque part, plus loin du premier point de vue où tout a commencé. » Une dimension sociale est au coeur de ses recherches. Depuis son projet de diplôme, elle travaille fréquemment entre la France et l’Afrique de l’Ouest, où elle a imaginée “La Marchandise du Vide”. Ce projet transversal, associe vidéo, performance et photographie. Elle y observe et transforme la nature des liens et des marchandises de seconde main échangées entre l’Europe et plusieurs pays frontaliers du Mali. Avec ce projet, elle est l’une des lauréates du prix Mécènes du Sud en 2018 et obtient le Prix de la Nuit de l’Instant.

Dans « Les Génies », elle compose d’imposants costumes végétaux pour faire surgir l’invisible. Elle travaille ici la force mystique du monde végétal. Pour « Les Porteurs », elle costume les chevaux de la capitale Sénégalaise en riches destriers pour évoquer la place sociale de leurs conducteurs : les charretiers de Dakar. En 2019, elle développe Omerta, un ensemble d’œuvres autour du milieu agricole dans différents contextes Mexicains et Français.