EN FR
Les mots du clic Boutique
MENU

Les interstices

Frédéric Stucin

  • Exposition

20.01 - 16.04.2023

  • Strasbourg

VERNISSAGE

VENDREDI 20 JANVIER 2023 À 18H

ENTRÉE LIBRE

DU MERCREDI AU SAMEDI

14H – 18H30

Projet initié et piloté par la Villa Pérochon avec le partenariat du service psychiatrique de l’hôpital de Niort / La Petite Cafète. 

Projet soutenu par la DRAC Nouvelle-Aquitaine, l’Agence Régionale de Santé de la Nouvelle-Aquitaine dans le cadre de l’appel à projet Culture Santé, le Centre Hospitalier de Niort, l’association PEPPSY, Radio Pinpon et le Pôle de photographie Stimultania. L’exposition et le livre ont pu voir le jour grâce au dispositif Capsule du ministère de la Culture.

En 2021, une semaine par mois, l’artiste rend visite au sein du service psychiatrique du Centre Hospitalier de Niort à La P’tite Cafète. Ce lieu développé comme une brasserie classique tenue par deux infirmiers, est ouvert à tout le monde.

Lire la suite

Automne 2020, Frédéric Stucin, photographe, pousse la porte de la P’tite Cafète, à Niort. Accolé au pôle psychiatrie de l’hôpital, l’endroit est un lieu de soin où les patients qui le souhaitent viennent passer un moment, boire un verre, manger une glace, suivre un match à la télé, discuter entre eux ou avec les soignants. Une semaine par mois, le photographe va leur proposer de créer, ensemble, de “vrais portraits rêvés”. Une photographie qui les raconte, qui dit ce que l’on a envie de dire de soi, à ce moment-là. Le pari de ce projet est que le regard extérieur ne soit plus un empêchement, mais au contraire l’occasion d’un partage. Que les patients donnent à voir au lieu d’être regardés.

“À ce que nous sommes” est le fruit de cette immersion, organisée à l’initiative de la Villa Pérochon, centre d’art contemporain photographique situé à Niort, et de l’un des services psychiatriques de l’hôpital. Entre les portraits s’intercalent des vues des lieux, P’tite Cafète et unité psychiatrique dans son ensemble, ainsi que d’étonnantes photographies d’archives retrouvées dans les cartons du service.

Les interstices © Frédéric Stucin

Frédéric Stucin est photographe depuis 2002. Il collabore avec de nombreux médias et institutions et poursuit un travail artistique personnel, qui mêle imaginaire et réel. Son dernier ouvrage, La Source (Maison CF, 2021) est une exploration des berges de la Seine au premier déconfinement. Endorphine (Filigranes, 2021) embarque au cœur d’entraînements sportifs clandestins, pendant la crise sanitaire. Only Bleeding (Éditions du Bec en l’air, 2019), est le récit en images d’une errance poétique dans les rues de Las Vegas. Ses photographies ont fait l’objet de plusieurs expositions, notamment avec le musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône, au Hangar Photo Art Center à Bruxelles, à la Villa Pérochon à Niort, à la galerie Vu’ à Paris.

Sa série “Les Interstices” est publiée aux Editions Filigranes.