EN FR
Boutique
MENU

Tenue professionnelle

Po Sim Sambath et 21 secondes

  • CRÉATION ARTISTES / PUBLICS

07/03 - 10/03/2017

Givors

Tenue professionnelle © Po Sim Sambath et les 21 secondes

Photographies, textes, et dessins réalisés par Idris, Ismahen, Alexis, Durdane, Nohaila, Kenza, Johanna, Jenna, Elodie, Stella, Dorian, Steven, Mathis, Terry, Fares, Lucas, Sadek, Mehiedine, Mathis, Lorenzo, Jean.

Intention artistique pensée et menée par Po Sim Sambath

Temps de création mené sur 20 heures reparties en quatre jours consécutifs, en mars 2017.

Avec Aurélia Serre, professeure d'arts appliqués.

Au lycée professionnel privé Notre Dame, Givors.

Intervention portée par Stimultania Pôle de photographie.

Soutenue par la DRAC et la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre de l'appel à projet Découverte Région, passeurs de culture.

Le lycée professionnel privé Notre Dame de Givors a une devise : « Esto vir » (Devient un homme). Tous les mardis, comme dans d’autres établissements de France, la tenue professionnelle est obligatoire pour tous les lycéens.

Chemise et veste ajustée, pantalon à pinces ou jupe, chaussures des grands jours. Tous en noir. Quel est le sens de cette “couverture” occasionnelle mais régulière ? Quel est le rapport des jeunes gens avec ce vêtement, avec ce qu’il évoque ? Une classe de seconde tente une réponse photographique et artistique.

Po Sim Sambath, artiste photographe invitée par Stimultania, accompagne les jeunes gens sur les chemins de la réflexion et de la création. Avec elle, ils vont inventer des usages neufs aux espaces intérieurs et extérieurs du lycée, bousculer le lien entre le corps et l’architecture, entre le corps et l’uniforme, entre l’uniforme et le travail, le corps et le travail.

Il fut donc question d’apparence, de faux-semblants, de burlesque et de poésie. Il y a comme un frisson de folie qui traversent vêtements et corps, distillée au fur et à mesure que la matière s’étoffe – dialogues surréalistes entre chemises et cravates, mises en scène photographiques corrosives.

Il fut donc question de performance, dans le sens artistique, mais aussi professionnelle, humaine, quotidienne. De ce dont on est capable, ou pas. De ce que l’on ose, ou pas. Un jeu sérieux, pas toujours pris au sérieux parce qu’il n’est pas évident de s’impliquer et donner de soi.

Ainsi, les consignes photographiques et littéraires ont composé ces quatre jours intensifs de création et d’expérimentation pour finir par se rassembler au sein du livre. Et puis cette drôle de question à laquelle il a fallu répondre : qu’est-ce que devenir un homme ?


Production : 10 affiches format 30×40 cm collées au sein du lycée ; un livre format 15×21 cm, 76 pages, mis en page par Po Sim Sambath et Stimultania, imprimé en 35 exemplaires sur le site Impression de livre.com, distribué aux élèves et aux partenaires.


Née en 1980, Po Sim Sambath vit et travaille à Paris. Po Sim Sambath suit des études de Lettres Modernes à la Sorbonne Nouvelle à Paris 3 jusqu’en 2005 puis un Master Arts Plastiques, département photographie à Paris 8 qu’elle termine en 2016. Bourse du talent en 2010, elle bénéficie d’une première résidence en 2012 au Millay Colony for the Arts, état de New York, États-Unis, puis une seconde aux ateliers du Plessix-Madeuc à Corseul en Bretagne, en 2013. Elle présente régulièrement ses travaux lors d’expositions collectives (Maison de la photographie Robert Doisneau, La parole errante à Montreuil, Galerie des petits carreaux à St-Briac, abbaye de Léhon en Bretagne, Bilbliothèque nationale de France etc.).