EN FR
Boutique
MENU

Mettre les yeux dans le plat

Aurore Émaille et 5 adolescents du quartier Laiterie de Strasbourg

  • CRÉATION ARTISTES / PUBLICS

09/07 - 17/07/2019

Strasbourg

1440
Mettre les yeux dans le plat © Aurore Émaille et 5 adolescents

Photographies réalisées par Jordan, Esthébane, Nora, Maëlys, Coralie.

Intention artistique pensée et menée par Aurore Émaille, artiste plasticienne.

 

Temps de création mené sur sept demi-journées en juillet 2019.

Avec l'Institut Saint-Joseph, Maison à Caractère Sociale, accueil pour enfants et adolescents en difficultés sociales et familiales placés par l’Aide Sociale à l’Enfance.

Dans l'espace public, quartier gare de Strasbourg, au sein de l'Éclaireur, laboratoire artistique d'Aurore Émaille.

Restitution le 17 juillet 2019.

Intervention portée par Stimultania Pôle de photographie.

Soutenue par la DRAC Grand Est et le Réseau Diagonal dans le cadre du nouveau dispositif Entre les Images porté par le Réseau Diagonal avec le soutien du Ministère de la Culture.

Jordan, 13 ans, Esthébane, 12 ans, Nora, 11 ans, Maëlys, 12 ans, Coralie, 15 ans ont passé une semaine estivale à sublimer les aliments du quotidien. Melons, bananes, poivrons et miches de pain sont devenus sujets, mis en scène au sein de l’Éclaireur, le camion-laboratoire artistique ambulant de l’artiste plasticienne Aurore Émaille. De là est née une nouvelle matière photographique, étrange, lunaire, ouverte à la fantaisie et aux songes.

Ils sont aussi allés à la rencontre de commerçants, épiciers, boulangers et restaurateurs du quartier pour parler plats typiques, visiter les cuisines, se faire offrir les viennoiseries à photographier. Ils ont frappé aux portes des habitants pour se faire inviter au repas du midi, sans succès. Ils ont échappé à l’orage, pique-niqué joyeusement avec les aliments offerts par les commerçants, discuté de tout.

Ils ont beaucoup ri avec Gianfranco, artiste menuisier italien, venu les accompagner dans la construction des tables et des bancs destinés à accueillir les photographies imprimées. Ils ont installé ce mobilier atypique dans le parc de l’Institut Saint-Joseph, Maison d’Enfants à Caractère Social, une belle après-midi ensoleillée. Ils ont présenté leur travail lors d’un brunch final d’anthologie.

Mettre les yeux dans le plat part d’une volonté de créer une dynamique commune à un groupe de jeunes du quartier Laiterie, à Strasbourg, autour de la question de la nourriture. Il m’importait de valoriser des cultures culinaires variées en entrant dans les cuisines familiales. Très intéressée par l’esthétique des formes, je souhaitais amener les jeunes à porter un regard sublimant des aliments du quotidien pour ensuite s’intéresser à la provenance et à l’histoire des aliments choisis. Le projet se voulait principalement documentaire tout en jouant avec la mise en scène. Un mélange d’investigation et de valorisation esthétique, reproduit au sein de l’Éclaireur, mon camion-laboratoire artistique ambulant.

Certains des participants se trouvant à l’extérieur du quartier où je m’étais implantée, il a fallu ajuster l’intention de base. Entrer chez les familles pour prendre des photographies dans les cuisines des uns et des autres devenait complexe. Alors j’ai proposé une exploration du quartier et des commerçants. Les jeunes étaient invités à découvrir la variété de propositions culinaires. Le projet a pris progressivement une autre forme.” Aurore Émaille.


Production : séries de 53 photographies imprimées et contrecollées sur du mobilier en bois (tables, chaises, bancs) fabriqué sur-mesure


Aurore Émaille : Diplômée de l’école Estienne à Paris en illustration puis de la HEAR en didactique visuelle à Strasbourg, Aurore Émaille s’intéresse aux transmissions de connaissances par l’image et œuvre notamment dans l’univers du théâtre visuel. Les images qu’elle crée oscillent entre le statique et le mobile. Véritable « touche-à-tout » elle mêle les pratiques (vidéo, photographie, installation, performance, dessins) au sein de projets souvent collaboratifs.