EN FR
Boutique
MENU

Marcher : une double exposition sur les réalités migratoires

William Kentridge et Moving Beyond Borders

  • Exposition

17.03 - 28.05.2017

  • Strasbourg

1500
« More Sweetly Play the Dance »
installation, sept projecteurs vidéo HD et quatre mégaphones © William Kentridge, 2015

ENTRÉE LIBRE
MERCREDI – DIMANCHE
14H – 18H30

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Exposition soutenue par la Fondation Batigère. 

En partenariat avec l’Université de Strasbourg, Service Universitaire de l’Action Culturelle SUAC.

Ça ne peut pas être un homme seul. Il y a trop de poussière.* Qu’ils soient en marbre du Pentélique ou de lumière, les cortèges avancent. On les appelle des « déplacés ». Sans cesse, nos médias brassent leurs histoires pour nous permettre de comprendre l’incompréhensible – jetés sur les routes ou sur la mer, des enfants, des femmes, des hommes sont chassés de chez eux. Pour comprendre, il faudrait pouvoir soi-même se déplacer. Nous marchons au rythme des chants, les pieds dans la poussière des routes…

Tel est le projet de la double exposition Moving Beyond Borders et More Sweetly Play the Dance qu’accueillent Stimultania et l’Université de Strasbourg. Au gré de cette exposition et des projections associées, il ne s’agit pas seulement de se confronter à cette réalité mais de l’éprouver. Les approches, rigoureusement opposées, n’entérinent aucun cliché : l’une rend compte des regards d’observateurs qui fixent les cortèges, l’autre passe au crible l’essence d’une mythologie. La lumière est l’acteur principal d’une fable millénaire, où les personnages gagnent en intensité, en émotion et en mystère ce qu’ils ont perdu en tourments endeuillés. La poésie avoue désormais que tout n’est qu’errance et déchirement.

Il est naturel, après 30 années de défis artistiques et politiques, que Stimultania et l’Université s’associent et prennent part aux « Soulèvements »**. Ce printemps, vous êtes donc invités à vous déplacer avec les diasporas universelles, d’une exposition à l’autre, d’une conférence à une projection, d’une rencontre à un atelier pour, avec nous, essayer de comprendre le monde comme il va. Nous avons lu de la poésie depuis trop longtemps, nous avons admiré des mosaïques depuis trop longtemps, il ne peut y avoir de renoncement.***

* Pour seul cortège, Laurent Gaudé, Actes Sud, 2012 / ** Soulèvements, Georges Didi-Huberman, Jeu de Paume, 2016 / *** Écoutez nos défaites, Laurent Gaudé, Actes Sud, 2016

Céline Duval, directrice de Stimultania et Sylvain Diaz, directeur du Service universitaire de l’action culturelle de l’Université de Strasbourg


Commissariat : Céline Duval
Scénographie : Étienne Andréys

Vue de l’exposition © Alain Kaiser

More Sweetly Play the Dance est présentée jusqu’au 28 mai 2017. More Sweetly Play the Dance, installation monumentale de 25 mètres de long, 7 vidéoprojecteurs et 4 mégaphones, 2015.

Moving Beyond Borders est présentée jusqu’au 30 avril 2017, et poursuivra son itinérance au Centre de Documentation sur les Migrations Humaines à Dudelange -Luxembourg. Moving Beyond Borders, exposition itinérante de Migreurop, scénographie interactive et immersive conçue par le collectif Étrange Miroir.


William Kentridge naît en 1955 à Johannesburg. Le surnommé « artiste total » accède rapidement à une reconnaissance internationale pour sa capacité unique à créer des ponts entre les arts plastiques, le cinéma, la musique et l’opéra. Marqué par le contexte ségrégationniste de l’apartheid, l’artiste plasticien développe une pratique plurielle qui interroge l’absurdité universelle des régimes politiques destructeurs. Ses créations sont présentées dans les plus importants musées et institutions internationaux. Il est représenté par la galerie Marian Goodman. L’installation More Sweetly Play the Dance a été présentée pour la première fois en 2015 à l’EYE, musée du cinéma d’Amsterdam.

Le réseau euro-africain Migreurop, composé de 46 associations et 53 militants et chercheurs basés dans 17 pays du Proche-Orient, d’Afrique et d’Europe, a pour objectif de documenter et dénoncer les effets des politiques migratoires européennes sur les droits fondamentaux des migrants et, en particulier, de ceux qui sont contrôlés et privés de liberté ou font l’objet de mesures de surveillance. Pour cela, le réseau s’attache à collecter et échanger de l’information, mener une analyse partagée de ces processus, créer des outils de sensibilisation, promouvoir des actions conjointes et organiser des rencontres internationales.