EN FR
Boutique
MENU

Le regard des aveugles

Georges Pacheco

  • Exposition

11.09 - 25.10.2009

  • Strasbourg

ENTRÉE LIBRE
MERCREDI – DIMANCHE
14H – 18H30

Exposition soutenue par la DRAC Grand Est, la Région Grand Est et la Ville de Strasbourg.

Issue d’un long travail de réflexion autour de la notion d’identité, la série Le Regard des Aveugles questionne la condition des aveugles au moyen d’une esthétique humaine et très sensible. Dans une démarche expérimentale et largement influencée par des études de psychologie, Georges Pacheco utilise la photographie comme un outil de compréhension et de connaissance de l’autre et de soi-même en étudiant l’autoportrait qui s’impose énigmatiquement comme le lien assuré entre intérieur et extérieur. D’ailleurs, ne dit-on pas que le visage est le reflet de l’âme ?

Pour se faire, George Pacheco élabore un dispositif simple et des consignes claires : « considérer cette séance photo comme un moment de totale liberté, prendre son temps et exprimer ce qu’on a envie ». De ces mots, il invite des malvoyants à participer à ses recherches en actionnant une petite poire reliée à l’appareil photographique pour s’auto photographier et réaliser leur portrait. Dans ce face à face avec soi-même, Georges Pacheco s’éclipse au profit des aveugles qui, laissés seuls, s’affranchissent de leur statut de modèle pour devenir, le temps d’une prise de vue, l’unique photographe. Modèles, photographes, mais aussi objets et sujets photographiques.

Lire la suite

Plus qu’une simple représentation de soi ou qu’une image que l’on donne à voir, ces photographies soulèvent des notions fondamentales de ressemblance, de reconnaissance et d’identité. Dans le cas d’un non-voyant se photographiant, ils résument une interrogation inhérente au projet de Georges Pacheco : comment et quelle image donner de soi quand on ne se voit pas ? En ce sens, la série souligne un paradoxe fort : de quel regard parle-t-on ?

Dénuées de superflu et de détails anecdotiques, ces vingt photographies présentent toutes un autoportrait se détachant sur un fond sombre et neutre qui confère à l’ensemble de la série une certaine unité. Ni tromperie ni faux-semblants ne viennent perturber la lecture de ces visages authentiques qui s’offrent à nos regards. Tentant d’établir une correspondance entre l’image que l’on cherche à montrer, celle qui est immortalisée par un portrait et ce que l’on est fondamentalement, Georges Pacheco met en scène des modèles psychologiques : ce n’est plus tant une illusion de soi qu’un reflet intérieur qui se dégage de ces photographies, un reflet intérieur qu’il nous faut encore déchiffrer.

Troublant et déconcertant, Le Regard des Aveugles s’inscrit dans une forme d’intimité  que les « Images désirs » accompagnant chaque photographie viennent renforcer. Sous forme de petite description, elles nous dévoilent de lointains horizons et révèlent des souvenirs ou des rêves que ces « regards » ne peuvent voir… Confus, émus et gênés nous ne sommes plus uniquement spectateurs, mais devenons également regardeurs d’une sphère privée et témoins d’une différence et de la condition des aveugles.

Barbara Hyvert


Georges Pacheco a obtenu un D.E.A de Psychologie de l’Art et une Maîtrise de psychologie expérimentale de la perception à l’Université Paris X Nanterre. Nominé au Prix « Voies Off » à Arles en 2008 et coup de coeur de la Bourse du Talent Kodak 2008, son exposition Le regard des aveugles a été présentée au festival Mai-Photographies de Quimper, à la Galerie du Château-d’Eau de Toulouse et au Centro Português de Fotografia, Galeria Silo, à Porto.