DU 17.03.2017 AU 28.05.2017

DU JEUDI AU DIMANCHE DE 14H À 18H30

OUVERT LE 25.05


VERNISSAGE
21.03.17 À 18H

En partenariat avec l'Université de Strasbourg

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
LIVRET PÉDAGOGIQUE

William Kentridge et Moving Beyond Borders

Marcher : une double exposition sur les réalités migratoires

Le pôle de photographie Stimultania et l’Université de Strasbourg proposent une immersion totale et puissante dans les réalités migratoires contemporaines.

 

La double exposition délivre un message universel en croisant les regards et les langages. L’approche artistique de William Kentridge dans « More Sweetly Play the Dance » entre en résonance avec le discours scientifique mis en scène dans les modules interactifs de « Moving Beyond Borders ».

 

Une mélodie aux notes mineures se déclenche. Le départ est donné à la « danse macabre » de « More Sweetly Play the Dance ». Dans cette pleine immersion visuelle et auditive, l’iconographie propre au vocabulaire de l’artiste sud-africain William Kentridge prend vie. La fiction et la réalité s’entrelacent dans une chorégraphie funeste dans laquelle le théâtre d’ombres, la danse, la performance, le dessin et la musique se superposent subtilement.

 

Sur un fond sombre, l’œil discerne différents traits au fusain aux contours incertains qui s’animent successivement. Les machines métalliques, imagerie emblématique du tracé de l’artiste, marchent aux côtés de formes humaines. Des silhouettes à contre-jour se succèdent et laissent pour seules identifications possibles des détails vestimentaires ou accessoires. Les musiciens élèvent leurs cuivres, les danseurs s’accomplissent dans leurs gestes, les malades se déplacent accompagnés de leur pied à perfusion et les travailleurs faiblissent sous le poids porté.

 

La marche lente de ces protagonistes sans identité s’apparente à la situation des réfugiés, eux aussi dans une marche continuelle, saccadée, contrôlée. Une marche lente au destin incertain. Cortège joyeux et lugubre, fanfare mortuaire, lente procession de populations en exil… La danse, c’est le geste de la survie. Prendre part au bal ou choisir d’en finir là. Que se passe-t-il quand la musique s’achève ?

 

À l’ère des médias triomphants, l’enjeu est d’importance. Photographies, cartographies et paysages sonores correspondent dans « Moving Beyond Borders », une œuvre hybride à essence démocratique conçue par Migreurop. Les cinq modules pédagogiques abordent de manière interactive et ludique les problématiques liées aux flux migratoires et permettent d’aiguiser les regards face à la désinformation actuelle.

 

L’exposition itinérante révèle les impacts dévastateurs des politiques européennes en matière de lutte contre l’immigration dite « irrégulière », en dressant un bilan sur les dispositifs mis en place aux frontières. Les cartes interactives rendent compte des changements d’itinéraires, empruntés pour contourner au maximum les points de contrôles qui se déplacent. Les états se divisent, se replient derrière leurs frontières et les corpus photographiques en illustrent les conséquences.

 

Ces deux entrées, dissociables par leurs formes mais complémentaires par leurs finalités, permettent d’engager de concert un processus de déconstruction et de prise de conscience. Toutes deux ont vocation à sensibiliser sur les parcours migratoires ainsi qu’à dénoncer leur injustice.

Ainsi l’exposition dans sa totalité, sa complexité et son caractère hybride, éclaire, bouscule et surtout questionne sur les potentielles évolutions d’une politique migratoire pour une société plus juste et équitable.

 

« More Sweetly Play the Dance » est présentée jusqu’au 28 mai 2017.

« Moving Beyond Borders » est présentée jusqu’au 30 avril 2017, et poursuivra son itinérance au Centre de Documentation sur les Migrations Humaines à Dudelange -Luxembourg.

 

William Kentridge naît en 1955 à Johannesburg. Le surnommé « artiste total » accède rapidement à une reconnaissance internationale pour sa capacité unique à créer des ponts entre les arts plastiques, le cinéma, la musique et l’opéra. Marqué par le contexte ségrégationniste de l’apartheid, l’artiste plasticien développe une pratique plurielle qui interroge l’absurdité universelle des régimes politiques destructeurs. Ses créations sont présentées dans les plus importants musées et institutions internationaux. Il est représenté par la galerie Marian Goodman.

L’installation « More Sweetly Play the Dance » a été présentée pour la première fois en 2015 à l’EYE, musée du cinéma d’Amsterdam.

« More Sweetly Play the Dance », installation monumentale de 25 mètres de long, 7 vidéoprojecteurs et 4 mégaphones, 2015.

 

Le réseau euro-africain Migreurop, composé de 46 associations et 53 militants et chercheurs basés dans 17 pays du Proche-Orient, d’Afrique et d’Europe, a pour objectif de documenter et dénoncer les effets des politiques migratoires européennes sur les droits fondamentaux des migrants et, en particulier, de ceux qui sont contrôlés et privés de liberté ou font l’objet de mesures de surveillance. Pour cela, le réseau s’attache à collecter et échanger de l’information, mener une analyse partagée de ces processus, créer des outils de sensibilisation, promouvoir des actions conjointes et organiser des rencontres internationales.

« Moving Beyond Borders », exposition itinérante de Migreurop, scénographie interactive et immersive conçue par le collectif Étrange Miroir.

 

L’exposition reçoit le soutien de la Fondation Batigère. 

 

 

 

 

Télécharger (PDF, 1.79MB)

 

EXPOSITION EN COURS

Aucune exposition en cours.

EXPOSITION À VENIR

DU 08.09.2017 AU 26.11.2017

Ici au loin
Une exposition de Pentti Sammallahti

   EN SAVOIR PLUS
ACCÉDEZ AUX ARCHIVES PHOTO