DU 11.04.2014 AU 29.06.2014

Du mercredi au dimanche de 14h à 18h30.

VERNISSAGE
11.04.2014 À 18H

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Vies possibles et imaginaires

Rozenn Quéré et Yasmine Eid-Sabbagh

C’est l’histoire de quatre femmes fortes et truculentes, exilées aux quatre coins du monde, quatre soeurs Palestino-libanaises qui ont traversé l’histoire du XXe siècle. C’est une histoire entre documentaire et imagination, entre biographie et théâtre, qui s’appuie sur des photographies de famille et des entretiens sonores, sur le récit d’événements vécus et fantasmés.
C’est une réflexion sur une manière de récolter, de fouiner, d’écouter, de faire émerger des histoires et des mots, et de les recréer au présent, de la façon la plus vivante possible, en mêlant la subjectivité de ces femmes à la nôtre. Ce que nous proposons là, c’est une relecture de la réalité teintée de tendresse et d’humour, qui s’inscrit dans un parti pris de proximité ; une enquête au cœur de laquelle nous plaçons l’imagination des unes et des autres.
Jocelyne, l’aînée des soeurs, vivait au Caire ; Frieda, la benjamine, s’est exilée à Paris ; Stella a quitté le Liban en guerre pour New York ; Graziella, sa jumelle, est la seule à être restée à Beyrouth.

 

Loin du portrait objectif ou historique de Graziella et ses soeurs, nous nous sommes attachées, avec Vies possibles et imaginaires, à traduire l’extravagance et l’imagination de ces femmes, à donner à leurs affabulations le même statut qu’au réel. En d’autres termes, à travers l’articulation du texte et de la photographie d’archive, nous n’avons pas cherché à écrire leur histoire : nous avons voulu écrire leur mythe.

Rozenn Quéré et Yasmine Eid-Sabbagh 2012.

 

“Vies possibles et imaginaires” est produit par le Festival Images de Vevey en Suisse.
Le travail est publié aux Éditions Photosynthèses, Arles, 2012.
Avec la participation de Barrack Rima, fragments asbl.

 

En 2011, en proposant la relecture d’une archive photographique familiale sous l’angle de ses possibilités narratives et poétiques, Rozenn Quéré et Yasmine Eid-Sabbagh remportent ensemble le 8e Grand Prix international de photographie de Vevey. En 2013, ce travail dans lequel se rejoignent leurs univers photographiques est récompensé par le Prix Découverte des Rencontres d’Arles.

 

Yasmine Eid-Sabbagh a étudié l’histoire, la photographie et l’anthropologie visuelle à Paris. De 2006 à 2011, elle vit à Burj al-Shamali – un camp de réfugiés dans le sud du Liban – où elle réalise une recherche  photographique qui comprend un projet dialogique avec un groupe de jeunes Palestiniens, ainsi qu’un travail de collecte de photographies de famille et de studio. Depuis 2008, Yasmine Eid-Sabbagh est membre de la Fondation Arabe pour l’Image. Elle est doctorante à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne depuis 2011.
Rozenn Quéré est née en 1981 à Brest. Elle vit et travaille à Bruxelles, comme photographe indépendante et graphiste. Son travail personnel tourne autour du rapport entre image photographique et narration, au travers d’une recherche poétique qui s’appuie sur différents media (notamment le film et le livre).

EXPOSITION EN COURS

Aucune exposition en cours.

EXPOSITION À VENIR

DU 18.01.2019 AU 31.03.2019

Ukraine, de Maïdan à la guerre
Guillaume Herbaut

   EN SAVOIR PLUS
ACCÉDEZ AUX ARCHIVES PHOTO