DU 09.09.2010 AU 24.10.2010

du mercredi au dimanche de 14 h à 18 h 30

VERNISSAGE
vendredi 9 septembre à 18 h
entrée libre

Half Life

Michael Ackerman

Énigmatiques, troublantes, inquiétantes, fantomatiques, ténébreuses. Les photographies de la série Half Life rassemblent des images inédites de Michael Ackerman capturées à Paris, Berlin, New-York, Cracovie ou encore à la Havane. L’exposition est le résultat d’un projet amorcé en 2001 où surgissent ici des formes sans consistance, des corps et des visages imprécis, là des vues nébuleuses et des lumières diffuses. Les photographies en noir et blanc et au grain éclaté sont issues d’un univers flou, obscur et irréel. Exacerbées et dégagées de toute intention narrative, les œuvres de Michael Ackerman retiennent des instants décisifs, violents et intenses. Gage du regard pénétrant et instinctif du photographe, témoin de rencontres émouvantes et d’instants saisissants, Half Life définit un espace fictionnel hors du temps et dévoile l’image angoissée d’un monde intérieur.

Une femme nue, les bras autour d’elle, ses mains sur le ventre. Figée, elle lève la tête, surprise, étonnée. Dans son regard, une expression inévitable : de l’amour, de la peur ou de la tristesse ? Nu, l’homme est agenouillé sur un lit. Une posture de supplication, une étrange position. Une entité vague qui s’efface derrière un écran de rayures et un sentiment de souffrance qui s’en détache. Dans un coin, un vieil homme attablé, une cigarette à la main. Des volutes de fumée blanche, un verre, un besoin, une solitude. Deux têtes rasées, le portrait de l’artiste et celui d’une femme. Une curieuse osmose et son reflet troublant. Et des paysages. Enneigés, perdus, sombres et silencieux. Une douceur équilibrée, une foi en la beauté perceptibles dans ces photographies d’un monde si brutal.

Loin des contraintes du mode documentaire traditionnel, les photographies s‘imposent comme un voyage personnel unifié. À l’extrême limite des contrastes et des lumières, avec une prise de risque maximale et frôlant l’image ratée, Michael Ackerman joue des accidents photographiques et les intensifie : flou aérien, bougé immatériel, grain intensifié, noirs et blancs saturés, cadrages et formats diversifiés. Tout concourt à la représentation hallucinée d’un monde dévoilé et dissimulé où documentaire, fiction et autobiographie se mêlent.
Chaque image est une rencontre imprévue, intuitive et instantanée. Peu importent les lieux et les gens, l’avant et l’après des moments saisis. Tout n’est qu’anecdote. En résulte une vision du monde empreint de mélancolie et d’espoir où l’image de la disparition et de l’effacement domine. Au-delà de ce qui est montré, le photographe restitue la profondeur d’une émotion liée à son point de vue et à la réalité. Dans ce dialogue singulier, aucun jugement. Michael Ackerman illustre les secrets d’inconnus, crée des silences lourds et comprime le temps dans des atmosphères tourmentées.

(Barbara Hyvert)

 

 

Michael Ackerman est né en 1967 à Tel Aviv. Il est américain mais vit aujourd’hui à Berlin. Il est représenté par la Galerie VU’. Sa série Half Life a fait l’objet d’une exposition personnelle au Centre Régional d’Art Contemporain Languedoc-Roussillon à Sète en mai 2010 et a été projetée lors des Rencontres Internationales de la Photographie en Arles en 2009. Son travail a été exposé cette année aux RIP en Arles dans le cadre de l’exposition issue de la collection Marin Karmitz.
En 2009, il obtient également le prix SCAM Roger Pic pour le portfolio Departure, Poland. Michael a exposé dans plusieurs centres d’art en Pologne, au Fotografi e Am Schiffbauerdamm à Berlin en 2006, à la Galerie Caprice Horn à Berlin, au Musée de la Photographie de la Haye en 2004. En 1999, 2001 et 2004, la Galerie VU’ lui consacre trois expositions personnelles pour ses séries End Time City et Half Life. Michael a remporté le prix Nadar pour son livre End Time City ainsi que le prix Infi nity Award for Young Photographer en 1998. Son travail photographique a donné lieu à trois éditions : Half Life, à paraître en octobre aux éditions Delpire, l’ouvrage Fiction aux éditions Delpire en 2001 et End Time City, aux éditions Nathan / Delpire en 1999.

EXPOSITION EN COURS

Aucune exposition en cours.

EXPOSITION À VENIR

DU 18.01.2019 AU 31.03.2019

Ukraine, de Maïdan à la guerre
Guillaume Herbaut

   EN SAVOIR PLUS
ACCÉDEZ AUX ARCHIVES PHOTO