DU 05.09.2018 AU 31.05.2019



Soutenu par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la ville de Givors, les bailleurs OPAC 38 et 3F

Benoît Luisière et Stéphane Castet à Givors

Résidence de création

En 2017, Stimultania met en place une résidence de création : sur 9 semaines, un artiste est invité à développer sa démarche sur le territoire de Givors. La première expérience est édifiante, elle se clôture par une exposition à la Mostra, en septembre – décembre 2017.

 

En 2018, Stimultania poursuit l’expérimentation : faire circuler les œuvres créées au sein de l’espace public, tout au long de la résidence. Décloisonner, bousculer les habitudes, créer un véritable impact et développer une réflexion sur la présence d’artistes et d’œuvre au sein de la ville. Pour cela, Stimultania invite un photographe, Benoît Luisière, et un scénographe, Stéphane Castet, qui travaillent de concert pour penser l’installation en même temps que la création. Leur mot d’ordre : « faire les choses à moitié ». Et inviter les habitants à faire le reste.

 

Lors d’une première immersion, en septembre, ils ont appréhendé la ville, arpenté les quartiers, rencontré les habitants. La résidence se poursuit par trois semaines en novembre 2018 puis en février et en mai 2019.

 

Né en 1972, vit à Pamiers. Issu d’une formation de documentaliste, Benoît Luisière s’approprie les formes anonymes et ordinaires de la photographie.
Depuis 2015, il expose à Braga (Encontros da Imagem), Lannion (L’Imagerie), Metz (La Conserverie), Toulouse (Château d’Eau), Marseille (FoTo FooT), Memento Auch. Il est édité par Filigranes, Galerie 2600, Innocences et paru chez Gup, DerGreif, Phases Mag, Dienacht, Club Sandwich.

 

Faiseur de choses, plasticien, scénographe et installateur, Stéphane Castet est membre du collectif IPN, régisseur du Printemps de Septembre, scénographe de Sébastien Taillefer à la Fabrique, de Mademoiselle Kat et Ronal Curchod au Musée de l’Affiche de Toulouse, chef constructeur de l’exposition Letris à la Médiathèque José Cabanis.



Aucune Résidence à venir.
ACCÉDEZ AUX ARCHIVES MÉDIATION